L'hypertrophie mammaire est une pathologie que peuvent développer les enfants comme les adultes. Cependant, il existe plusieurs traitements pour aider les victimes, mais le véritable problème se situe au niveau du prix des traitements. Lisez cet article pour découvrir le fonctionnement du remboursement de cette pathologie.

Remboursement de l'hypertrophie mammaire

Généralement, les patients savent que toutes les interventions d'ordres reconstructives sont assurées par la mutuelle santé. Cependant, beaucoup de patients savent également que lorsqu'il s'agit d'une intervention reconstructive dans le domaine esthétique, cette dernière n'est pas couverte. Raison pour laquelle vous devez comprendre correctement le remboursement de l'hypertrophie mammaire. Le patient doit pouvoir prouver qu'il a essayé beaucoup de traitement sans succès avant de subir une intervention reconstructive. C'est alors que l'assureur peut prendre en charge ce dernier, car le seuil est vraiment atteint. Mais le seuil varie selon l'assureur. Certains assureurs demandent même trois à quatre rapports, documentés par d'autres spécialistes réputés avant de couvrir un patient.

Pour éviter des surprises désagréables, si vous devez subir une chirurgie de réduction de mammaire pour hypertrophie, vous devez obligatoirement contacter votre assureur pour prendre ses critères de couverture. Puisque les critères varient selon les assureurs. Mais vous devez savoir qu'il faut une préparation allant jusqu'à 6 mois y compris plusieurs consultations et une thérapie avant d'être couverte par un assureur.

Peut-on obtenir un remboursement ?

C'est bien possible d'obtenir un remboursement. Si la réduction mammaire nécessite une amputation qui dépasse 300 grammes par sein, vous pouvez bénéficier d'un remboursement. Le montant de la clinique sera totalement assuré par la sécurité sociale dans ce cas. Et vous n'aurez alors qu'à payer l'émolument supplémentaire du chirurgien. Mais souvent, c'est au moment de la consultation qu'ensemble avec le chirurgien   la possibilité d'une éventuelle prise en charge par l'assureur se décide. Cependant, si au cours de l'intervention, on enlève moins de 300 grammes, vous ne pouvez plus obtenir une prise en charge de la part de la sécurité sociale.

Sachez que si l'intervention est prise en charge par un assureur, le montant varie entre 1500 et 3000 euros. La sécurité sociale a pour base de remboursement alors, 408 euros. Mais si elle n'est pas prise en charge, le coût varie entre 3000 et 6000 euros.